Une ville à la campagne

Agenda Montmoreau

CÉRÉMONIE DU 8 MAI

Mercredi 8 Mai 2019 à 11 h et 12 h 15
Saint-Cybard et Montmoreau

MONUMENT AUX MOTS DE SAINT-CYBARD : 11 h

MONUMENT AUX MORTS DE MONTMOREAU : 12 h 15

CONCERT ENSEMBLE CUM JUBILO

Jeudi 9 Mai 2019 à 20 h 30
Église Saint-Denys de Montmoreau

CONCERT

jeudi 9 mai 2019, 20 h 30

Église Saint-Denys

« AMOUREUSES »

Ensemble CUM JUBILO

Cécile Côte, soprano - Sarah Richards, soprano -Laurence Esquieu, mezzo - Catherine Ravenne, contralto - Carole Matras, chant et harpe. Direction artistique : Catherine Ravenne.

Reines, musiciennes, poètes, nonnes, érudites, une évocation musicale de « grandes dames » du Moyen-Âge.

Première mondiale : Felix Maria de Edith Canat de Chizy.

Entrée : 10 €. Enfant – 18 ans : gratuit.

L’éternel féminin dans le miroir des vies de Radegonde de Poitiers, reine de France puis nonne et sainte ; Hildegard, nonne, visionnaire, première grande compositrice ; Marie-Madeleine, dispensatrice de parfums et d’onguents ; Héloïse, l’amoureuse d’Abélard ; les trobairitz, femmes poètes chantant l’amour ; Marie de France, poètesse de l’amour courtois ; Christine de Pizan, grande érudite, poètesse et première femme à vivre de sa plume.

Toutes ces femmes, très souvent des jeunes filles, sont habitées par l’amour – amour charnel mais aussi amour du Christ et don de soi dont Radegonde, dévouée aux pauvres et aux malades, est l’image exemplaire. Au Moyen Âge le liturgique et le profane sont souvent très proches l’un de l’autre. Les chants liturgiques sont emprunts de vie, parfois même de sensualité : visions imprégnées de sève et de verdeur de la grande Hildegard ; évocations de Marie-Madeleine répandant les baumes, essuyant les pieds du Christ avec ses cheveux ; évocation des vierges partageant le lit de l’agneau-Christ (Abélard) ; la passion charnelle et spirituelle partagée par Héloïse et Abélard ; amours heureux ou malheureux des trobairitz ; les mots vibrants d’amour d’Angèle de Foligno qui, après une vie de pécheresse devint une grande mystique, mots sur lesquels Edith Canat de Chizy a choisi de composer une œuvre qui sera donnée en première mondiale à Montmoreau.

« Amoureuses » crée cette ambiance féminine au travers des chants liturgiques et profanes accompagnés par les harpes de Carole Matras et des récits variés évocateurs de cette féminité où la question du statut de la femme se pose très souvent. On s’aperçoit alors que cette époque moyenâgeuse est beaucoup plus proche de nous qu’on ne l’imagine.